(BG)

 

suivant precedent Retour vers: [Café-poèmes][Plamen Doynov][SLOVOTO]



Mozart


Café serré, extrait dun mélange très fin,

à peine perceptible. Saisi dun trouble amer,

jentends vaguement un air

joué sur les cils dune femme

par les lèvres de son amant

en murmurant des mots de désir.

 

Traduit du bulgare par Ralitsa Mihailova Frison-Roche

 


suivant en haut precedent Retour vers: [Café-poèmes][Plamen Doynov][SLOVOTO]

 

2003 Plamen Doynov


© 1999-2019, Slovoto. WEB development - © Plamen Barouh